Lettre de l’ancien président de groupe à l’Assemblée nationale, Michel Pinton, sur le véritable enjeu de la loi Taubira

Extrait:

« Cher Collègue,
Dans votre dernier message, vous me demandez si les débats « sociétaux » auxquels j’ai
participé dans ma carrière parlementaire, ont ressemblé à celui qui vient de se dérouler dans l’hémicycle. Je vous réponds que je leur vois moins de ressemblance que de continuité: selon moi, les discussions qui ont accompagné la légalisation de l’avortement, il y a presque quarante ans, l’institution du pacs en 1999 et l’ouverture du mariage aux homosexuels aujourd’hui, forment un seul et grand débat qui n’est d’ailleurs pas clos.
Pour expliquer ma pensée, je crois utile de souligner d’abord quelques traits de la méthode par laquelle le gouvernement Ayrault a fait voter sa loi…

La lettre complète: Le véritable enjeu de la loi Taubira, lettre d’un ancien député

Ce contenu a été publié dans Textes Importants. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Lettre de l’ancien président de groupe à l’Assemblée nationale, Michel Pinton, sur le véritable enjeu de la loi Taubira

  1. MICHAUD Alex dit :

    Cette lettre de Mr PINTON est très lucide,son analyse pénétrante des arcanes sociétales du Social-Libéralisme,conseillé par son officine de pensée SD Terra Nova,pousse à cette surenchère visant à favoriser les revendications des minorités visibles,pour les substituer comme électorat de base multi-formes au prolétariat en déshérence,et des classes moyennes se sentant paupérisées qui se partagent avec la Droite.
    Cela explique la montée des offres politiques alternatives,qualifiées péjorativement de « Populistes » et « d’Extrémistes » pour essayer vainement de retenir les suffrages au profit des partis établis:la droite saumonée et la gauche caviar unies dans le Front Républicain.
    Mr PINTON venant du Centrisme Giscardien a dénonçé dès 1992 les Accords de Maastricht Européiste,puis en 1998 le PACS,sentant les dérives contre-natures qui seraient tolérées par le Nominalisme Juridique,qui ne reconnait l’enfant qu’à partir de sa naissance,en contradiction formelle avec les lois biologiques de l’embryogenèse.Dans le seul but de complaire aux législateurs soucieux de légaliser l’infanticide pré-natal que constitue l’avortement,euphemisé par des initiales comme I.V.G. et dénommé Service d’Orthogénie ou on le pratique;l’O.N.U. préférant le terme de Santé Reproductive pour ses campagnes dans les pays du Tiers-Monde!
    Mr PINTON,avec sa clairvoyance d’expert,brosse la filiation délétère de cette volonté idéologique à travers les étapes historiques de cette décadence qui avance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>