Qui sommes nous

Une association qui combat la dictature culturelle qui se met en place en France et dans le monde : celle de la « théorie du genre » (Gender en anglais) et de toutes ses conséquences. Parmi ses premiers fondateurs : Patrice ANDRÉ, juriste, essayiste, spécialiste en droit public, maître ès philosophie, ancien de Sciences Po Paris et ancien auditeur de l’Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale.

Pour les tenants de cette idéologie préparée par les totalitarismes du XXème siècle, il ne doit être admis à terme aucune différence entre les hommes et les femmes, leur différence biologique sur le plan sexuel étant considérée comme un accident devant demeurer sans implications dans la vie de tous les jours.
Un homme doit ainsi pouvoir librement décider d’être une femme, et réciproquement, ou encore les deux à la fois, selon « l’ orientation sexuelle » qu’il décidera d’adopter. L’homophobie, pour les tenants de cette théorie, ce sera bientôt le simple fait de dire qu’il existe une différence véritable entre les sexes, avec des conséquences concrètes. Ses promoteurs veulent ainsi effacer ce qu’ils appellent les « stéréotypes » sociaux, et convaincre dès l’école les petits garçons qu’ils sont peut-être des filles et les petites filles qu’elles sont peut-être des garçons !
L’idée est enfin de rompre tout lien entre le fait d’être une femme et celui d’enfanter : cette « division sexuelle du travail » leur est insupportable, d’où les campagnes en vue de la PMA et de la GPA, qui doivent accompagner les nouveaux mariages de l’avenir.

Des idées fumeuses et que personne ne peut prendre au sérieux ? Pourtant le gouvernement avait adopté, dès le 31 octobre 2012, un programme complet de lutte contre les discriminations à raison de l’identité de genre. Ce programme a été largement mis en oeuvre, d’ores et déjà ! Il est disponible sur ce site, avec une analyse complète. Téléchargez et diffusez !

Quant au travail de destruction de la famille par l’école, il a également largement commencé, et c’est ce que nous avions annoncé dès mars 2013, à nouveau sur le podium de la manif pour tous le 24. Au Conseil des Ministres du 6 mars 2013, en effet, avait été validé le principe des « ABCD de l’égalité à l’école », destinés à lutter dès l’école primaire et maternelle contre les « stéréotypes garçons-filles ». Là encore le programme du 31 octobre 2012 prévoyait cette action. La diffusion du film TOMBOY est dans la même logique.

Regardez, lisez, vérifiez… et rejoignez-nous !

ABCD de l’égalité et déconstruction des stéréotypes – annonce de Mme Belkacem

Extrait du Conseil des Ministres 6 mars 2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>